(Contre)pouvoirs urbains?

…………………..
F. Gatta,
(Contre)pouvoirs urbains? Éléments pour une critique anthropologique de l’urbanisme participatif

2018 | 212 pp. | 15 €
ISBN 978-2-9532093-9-6

shop-1

Depuis plusieurs décennies, nous assistons, en France comme à l’international, à une évolution des pratiques et rhétoriques de l’urbanisme qui encourage de plus en plus la participation des citoyens dans la construction de la ville. Quelles formes prend ce processus ? De quelles façons l’action collective questionne-t-elle le projet urbain ? S’appuyant sur une enquête anthropologique menée dans le nord-est de la métropole parisienne, cet ouvrage propose d’analyser la complexité des positionnements des acteurs en jeu et les formes d’altérité produites par les dispositifs de participation. En restituant un regard de l’intérieur sur la quotidienneté de ces dispositifs et sur les écarts et les conflits qui en découlent, Federica Gatta vise à dépasser les dichotomies entre acteurs collectifs et actions institutionnelles dans le projet urbain, en posant les termes d’un débat nécessaire sur les enjeux politiques et culturels liés au futur de la fabrique de la ville.

sommaire

Introduction | La rencontre du terrain : décentrements | De l’engagement à la participation | Nouveaux mouvements sociaux, participation et projet urbain | Evolution des mouvements sociaux urbains | Emergence des dispositifs participatifs et évolutions du projet urbain | Idéologies, justifications et dispositifs |Situations et formes de justification | Dispositifs de (contre)pouvoir urbain | Altérités | De l’inconfort d’être habitant | Rhétoriques institutionnelles et non institutionnelles | L’éloignement de l’espace des autres | Tactiques et régimes temporels | Temps et négociations | L’éloignement du temps des autres | En guise de conclusion : le sens d’une critique de lurbanisme participatif |Repères | Bibliographie

auteure

Federica Gatta (Foggia, 1984) est architecte et docteur en aménagement de l’espace et urbanisme. Elle est chercheuse au laboratoire de sciences sociales PACTE et au Laboratoire Architecture Anthropologie (UMR LAVUE) et enseigne à l’Institut d’Urbanisme et de Géographie Alpine de l’Université Grenoble Alpes. Ses recherches se concentrent sur l’analyse anthropologique des enjeux sociaux, spatiaux et politiques de la transformation urbaine.

présentations

à venir…