Hériter de la ville

…………………..
A. de Biase,
Hériter de la ville. Pour une anthropologie de la transformation urbaine

2014 | 194 pp. | 15 €
ISBN 978-2-9532093-8-9

shop-1

_____
Que signifierait mettre la notion d’héritage à l’épreuve de la ville ? De quoi hérite-t-on? Quelles perspectives cette notion ouvre-t-elle ? Cette ville qui est, d’un côté, ce que ses habitants pensent et jugent – le « faire ville », et de l’autre, le complexe processus de son projet et de sa construction ­ le « faire la ville ». C’est dans cette dialectique que se situent les enjeux pour une anthropologie de la transformation urbaine dont il s’agit ici de proposer une première ébauche. Trois temps et trois échelles d’analyse s’y croisent sans cesse et demandent de les appréhender et travailler ensemble : la ville héritée, la ville du présent, qui se fait et se défait quotidiennement, et enfin la ville projetée, qui se confronte constamment avec son horizon futur.
sommaire

En guise d’introduction : hériter de la ville ? | Recomposer des savoirs autour de la ville | Articuler des temps | Expérimenter des outils pour appréhender la ville | En guise de conclusion : pour une anthropologie impliquée.

x
auteur

Alessia de Biase (Vérone, 1970) est architecte et docteur en anthropologie sociale et ethnologie. Elle dirige le laboratoire Architecture/Anthropologie (LAA, ENSAPLV) et enseigne àl’ENSA de Paris-La Villette et à l’EHESS. Elle travaille sur les processus de construction de l’imaginaire urbain contemporain et donne une particulière attention à la fabrication des outils méthodologiques interdisciplinaires.

xxxxx
…..…....

présentations

  • Librairie Volume (12/02/2015)
  • Librairie l’Odeur du Book (3 juin 2015)

Notes de lecture

  • Carolina Marelli, 2015, « Alessia de Biase, Heriter de la ville« , Sociologia urbana e rurale, 106