« Je me suis réfugié là ». Bords de routes en exil

Michel Agier, Sara Prestianni

Michel Agier, Sara Prestianni,
« Je me suis réfugié là ».
Bord de routes en exil
.
2011 | 126 pp. | 14 €

ISBN 978-2-9532093-5-8

shop-1

…………………..


Tout a commencé par la décision d’une rencontre, et la réciprocité qu’elle enclenche ; c’est la première scène : décider d’y aller voir de plus près. Michel Agier et Sara Prestianni décrivent dans cet ouvrage des «jungles », campements et squats à Patras, Rome, Calais et Paris. Ce sont des refuges où l’on s’abrite dans un contexte hostile, des lieux où des habitants en transit s’inventent un quotidien dans le temps de l’attente. Leur hospitalité, leur sourire et leur désir d’autrui ont un sens politique qui déroute les politiques de la « guerre aux migrants ». Aux commentaires qui associent trop souvent leur condition précaire à des existences inférieures, ils opposent par leurs regards droits, par leurs gestes et leur manière d’habiter ces lieux, une présence digne.

sommaire

Prologue. Dans le chaos du monde | Bords de routes. Journal d’enquête | Patras | Rome | Calais | Paris | Epilogue. Logiques du chaos | Références bibliographiques | Références iconographiques

auteur

Michel Agier (Orange, 1953), est ethnologue et anthropologue, directeur de recherche à l’institut de Recherche pour le Développement et à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, membre du centre d’études africaines (UMR 194). Ses recherches portent sur les relations entre la mondialisation humaine, les conditions et lieux de l’exil, et la formation de nouveaux contextes urbains. Il a récemment publié Esquisses d’une anthropologie de la ville (Academia-Bruylant, 2009) et Le couloir des exilés. Être étranger dans un monde commun (éditions du Croquant, 2011).

Sara Prestianni (Fano, 1979), est photographe et coordinatrice du réseau internationale Migreurop. Dans les deux activités elle s’est spécialisée sur les migrations dans l’espace méditerranéen, à traversdes missions terrain aux frontières internes et externes de cet espace (Lampedusa, Grèce, Canaries, Mali, Maroc, etc). Elle a collaboré aux diverses rapports du réseau Migreurop sur la violation des droits humains aux frontières ainsi que à l’ Atlas des migrants en Europe, géographie critique des politiques migratoires (Armand Colin 2009) et exposés et publiés ses reportage photographiques en Italie, Espagne et France.

.....….
…..…..
Présentations

15 septembre à 19h00 | Librairie Moniteur, 7, Place de l’Odéon 75006 Paris.
14 juillet à 16h00 | Emission radio Métropolitains

Comptes Rendus

…. à venir ….